Désinformations.com

Brusque détente dans les relations israélo-palestiniennes : Arafat et Sharon se réconcilient dans un karaoké

du Rédacteur Suprême
publié le 25-05-2001

Alors que la Terre Promise semblait condamnée à une inexorable escalade de la violence, un revirement inattendu s'est produit hier soir. Yasser Arafat et Ariel Sharon sont en effet apparus en public dans un cadre "convivial et détendu", à la grande surprise de leurs conseillers les plus proches qui en étaient encore à essayer de trouver une traduction commune du rapport Mitchell. C'est dans un karaoké de Jérusalem-Est que les deux belligérants se sont rapprochés.

Le karaoké de la réconciliation
CC Wikimedia

Ni Sharon ni Arafat ne se connaissaient cette passion commune pour le karaoké , s'adonnant chacun à ses joies simples dans la plus grande discrétion. Suite à un attentat suicide du Hezbollah et à une riposte aérienne de Tsahal, les deux bars fréquentés habituellement par l'un et l'autre ont été fermés pour travaux.

Le hasard faisant bien les choses, il ne reste plus qu'un seul karaoké à Jérusalem, celui où les deux protagonistes du conflit se sont donc retrouvés fortuitement hier soir.

Après une ou deux heures de méfiance réciproque pendant lesquelles seul Arafat a risqué la provocation en chantant I will survive, Sharon s'est lancé dans une interprétation très personnelle d'un standard français internationalement connu, Le Premier Pas. Croyant y déceler une invitation, Arafat a alors rejoint la scène pour improviser un duo dont les témoins se souviendront comme du tournant historique de l'Intifada.

Le karaoké s'est prolongé jusqu'au bout de la nuit, les deux chanteurs enchaînant les tubes tels que Ashes to Ashes de David Bowie ou encore Avec le temps de Léo Ferré. Après une interprétation endiablée de My Way, Arafat et Sharon ont repris en choeur Le Premier Pas sous les ovations d'un public cosmopolite, accouru au milieu de la nuit pour assister à cette page d'Histoire et à la naissance du nouvel hymne d'une génération.

Les réactions internationales sont déjà nombreuses.

G.W.Bush s'est déclaré "déçu puisque la détente représente potentiellement une perte de débouchés cruciaux pour l'industrie militaire américaine" et a appelé Israéliens et Palestiniens à "ne signer aucun accord sans s'être assurés qu'ils ont bien pesé les risques de la paix pour le commerce mondial".

Du côté de l'Union Européenne, la même déception est notée quant à l'avenir du complexe militaro-industriel mais les capitales du Vieux Continent rappellent que d'autres opportunités se présentent déjà en Afghanistan et au Pakistan.

Seule la France apporte une voix discordante au concert des nations : Jacques Chirac a publié un communiqué dans lequel il se "félicite du rayonnement de la culture musicale française", Lionel Jospin soulignant de son côté que "Claude-Michel Schönberg, inoubliable interprète du Premier Pas, se révèle être un artisan de la paix".

#Ariel Sharon | #Yasser Arafat | #karaoké | #I will survive | #le premier pas

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 20-05-2001

Le général Aussaresses face à ses responsabilités dans la mort de Claude François

suivant : 30-05-2001

Ressèrement des liens entre Jack Lang et le SUCE

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales