Désinformations.com

Jacques Debary dit commissaire Cabrol est mort : ses cinq dernières minutes lui ont été fatales

correspondance du Microcosme
publié le 13-12-2011

L'acteur Jacques Debary s'est éteint vendredi à l'âge de 97 ans, "approximativement dans les cinq dernières minutes de sa vie", indique le médecin légiste. Il s'était rendu célèbre auprès du grand public grâce à son rôle malheureusement inoubliable dans le feuilleton policier "Les Cinq Dernières Minutes", série policière des années 70 internationalement connu en France. Natif de Saint-Quentin, dans l’Aisne, Jacques Debary n'aura pas survécu à ses cinq dernières minutes.

Une scène sexe malheureusement coupée au montage des Cinq dernières minutes
CC Flickr - DaffyDuke

Jacques Debary ne se prédestinait pas au métier d'acteur de série télé mais voulait être acteur de théâtre : "au théâtre, les spectateurs nous rappellent... à la télé, dès le générique, ils vont pisser un coup... c'est pragmatique, mais moins élégant et un tantinet vexant". Le soir, il jouait, seul, Molière ou Shakespeare. En 1984, Jacques Debary devient même pensionnaire de la Comédie Française, dans une petite loge sous les combles.

Quoi qu'en disent les critiques, la série Les Cinq dernières Minutes était un feuilleton tout aussi fascinant que Derrick. Mais le business plan de cette série était à revoir. Il suffisait en fait de regarder les cinq dernières minutes pour savoir comment l'épisode se terminait. Les publicitaires se montraient de plus en plus réticents à acheter les espaces publicitaires en amont du feuilleton.

Déconsidéré, Jacques Debary a commencé à perdre ainsi un à un ses amis. Son meilleur ami, parti avec sa femme, lui manquait beaucoup. Souffrant de solitude, Jacques Debary a acheté un perroquet, qui lui demandé au bout de cinq minutes poliment mais fermement de bien vouloir le rendre au magasin. Dépressif, il décide alors de léguer son corps à la science. L'Académie transmettra sa demande au corps d'inspection de la science fiction. Question sexe, même les prostituées du Carlton de Lille prétextaient des migraines lorsqu'il les abordait.

Jacques Debary a donc fini sa vie très seul. Ses cinq dernières minutes lui auront donc été fatales. "Il n'aurait jamais dû les vivre, on ne sait jamais ce qui se passe à ce moment", indique Maurice Dubonchoix, son attaché de presse, "car si la mortalité des cinq dernières minutes a sensiblement baissée ces dernières années, l'immortalité des cinq dernières minutes n'a fait aucun progrès". Mais que ses fans se réjouissent, dans tous les cas, la mort n'aura pas eu Jacques Debary vivant.

#Jacques Dubary | #commissaire Cabrol | #Cinq dernières minutes

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 12-12-2011

Gustave Flaubert écrira les discours de Dominique de Villepin

suivant : 13-12-2011

Boson de Higgs : les particules de Dieu seraient celles de notre Rédacteur Suprême

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales