Désinformations.com

Comment j'ai guéri ma scorpionite : le témoignage de François Fillon

du Rédacteur Suprême
publié le 10-01-2012

Le premier ministre s'est distingué lors de ses vœux à la presse par l'abandon du trop convenu "irresponsable" pour paler de François Hollande, lui préférant le beaucoup plus moderne "scorpionite", qui permet au passage aux éditorialistes de s'extasier sur la créativité lexicale du locataire de Matignon. François Fillon a ainsi relégué Jacques Chirac aux oubliettes de la langue française avec son "abracadabrantesque" emprunté à un poète innocent. Pourtant, contrairement à ce que les éditorialistes veulent faire croire, François Fillon n'a pas inventé la scorpionite ; il en a en vérité été victime lui-même. Celui qui voyait dès 2007 un "Etat en faillite" souffrait de scorpionite. Son témoignage est décrypté par le docteur Sigmund Dubonchoix, le psychanalyste des stars et des politiques.

Vous aussi, achetez le piercing de nombril de François Fillon chez amazon.fr !

François Fillon avait provoqué un mini scandale dans le microcosme en septembre 2007 quand il s'était déclaré "à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite", ce qui avait d'ailleurs forcé Nicolas Sarkozy à intervenir à la télévision quelques semaines plus tard pour démentir son premier ministre en expliquant à Patrick Poivre d'Arvor devant les caméras des chaînes aux ordres que la France n'était pas en faillite. Le présidentissime avait plus tard poursuivi la thérapie collective en réclamant une "application intelligente des critères de Maastricht", faisant fi des postures du père la rigueur de Matignon. Pourtant, ce dernier se félicitait encore en novembre 2011 de ce que "le mot faillite n'est plus un mot abstrait", quand il soulignait lors de la conférence de presse du plan de rigueur de la saison automne-hiver que "notre souveraineté financière, économique et sociale exige des efforts collectifs et prolongés et même quelques sacrifices".

L'analyse de Sigmund Dubonchoix, le psychanalyste des stars et des politiques, est formelle : François Fillon a vécu "dans le déni de la réalité" aggravé par une vision "tout en noir" de la vie. Une forme de pathologie connue des psychologues bien désinformés sous le terme de... scorpionite ! D'où le diagnostic du docteur Sigmund Dubonchoix : "en retournant l'argument de la scorpionite contre son adversaire irresponsable socialiste, le premier ministre montre qu'il a remarquablement avancé vers la guérison définitive de ses propres symptômes puisqu'il est capable de nommer la pathologie dont il souffrait depuis 2007".

En synthèse, selon Sigmund Dubonchoix, quand François Fillon "nomme la scorpionite" de François Hollande, il nous parle en fait de lui-même et nous dévoile son intimité et nous dit avec ses mots à lui : "vous voyez, moi aussi j'avais la scorpionite, et puis je suis passé à autre chose, et puis je rempilerai comme premier ministre du sale mec parce qu'au fond j'aime ça et je ne sais faire que ça, gérer la faillite".

#scorpionite | #François Fillon | #Jacques Chirac | #Sigmund Dubonchoix | #François Hollande | #abracadabrantesque

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 08-01-2012

Le Brevet des Collèges préparera aux préliminaires du Bac sexe

suivant : 11-01-2012

Nicolas Sténon favorable au maintien du quotient familial intellectuel de Nicolas Sarkozy

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales