Désinformations.com

Les premiers pas des Bleus au Mondial entretiennent la polémique électorale

du Rédacteur Suprême
publié le 03-06-2002

De manière probablement involontaire, l'équipe de France défaite par le Sénégal en match d'ouverture de la Coupe du Monde a contribué au débat de la campagne pour les élections législatives. Droite et gauche se renvoient la responsabilité de la défaite, le nouveau Ministre des Sports évoquant "l'illustration de l'échec de la politique sportive des socialo-communistes".

Le ballon
CC Flickr - Spitzgogo CHEN

Jean-François Lamour est "amer" en se reportant aux succès passés : "en 1998, les résultats sportifs étaient directement imputables à la politique rigoureuse et volontariste de la législature précédente", nous a-t-il déclaré en mettant en cause l'action de Marie-George Buffet dont le "laxisme" a, selon lui, "gâché les chances pour la France de remporter un doublé historique"".

Le message a été relayé par Jean-Pierre Raffarin lui-même, qui a demandé aux joueurs de l'équipe de France de "se remettre au travail comme tout le monde", rappelant que "les 35 heures sont derrière nous".

Préposé à la défense du bilan du gouvernement Jospin, François Hollande nous a immédiatement fait part de son "indignation" face à des propos qu'il juge "injustifiables", invoquant les résultats de l'Euro 2000 comme preuve de l'engagement du pouvoir socialiste aux côtés de football français.

A l'heure où nous mettons sous base de données, nous n'avons pu obtenir aucune réaction du PCF, dont la standardiste nous a seulement dit qu'il est "très improbable qu'il y ait eu des ministres communistes récemment".

En revanche, des sources bien désinformées proches du Front National nous ont fait parvenir un communiqué dans lequel le FN fait savoir qu'il voit dans la défaite contre "les Africains" la preuve qu'une équipe "multi-raciale ne peut représenter le génie sportif français dans le long terme".

Le Président de l'IDOF, Fox T.Paddle, s'est félicité de voir "renaître le débat d'idées" dans une campagne électorale un peu terne jusqu'à présent. Le célèbre expert australien du marketing "one to one" s'étonne toutefois de la teneur du débat d'idées pour ces élections : "décidément, la politique française nous réserve chaque jour son lot de surprises, tant d'élévation est un ravissement pour l'esprit !".

#équipe de France | #mondial 2002 | #Jean-François Lamour | #Marie-George Buffet

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 22-05-2002

La Maison Blanche engage Dominique Strauss-Kahn

suivant : 06-06-2002

Un groupe de jeunes filles à la faculté

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales