Désinformations.com

Les Etats-Unis ne s'intéressent pas suffisamment à Christopher et Bob

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 07-06-2013

Nos lecteurs bien désinformés ne connaissent sans doute pas Christopher Smith-Johnson, résidant dans l'Etat américain du Minnesota, ni Bob Smith-Marcowics, du Montana. Ce qui est bien normal. Mais bien qu'ils aient tous deux un passeport américain, qu'ils soient inscrits sur les listes électorales et qu'ils aient plusieurs crédits bancaires en cours, les autorités fédérales ne s'intéressent pas à eux non-plus. Alertés au début des années 2000 par des reportages sur la National Security Agency (NSA), ils avaient cherché à savoir si leurs conversations téléphoniques figuraient dans la base de données de l'agence de renseignement. Pendant 15 ans, ils ont cherché une fiche résumant leur situation ou l'évolution de leurs idées. En vain.

Christopher et Bob
CC Flickr - Fort George G. Meade Public...

Après des années d'enquête, ils se sont rendus compte qu'ils ne figuraient pas de manière significative dans ces fichiers : à peine une trentaine de pages sur leur réseau d'amis Facebook. Mais si Christopher et Bob espéraient au départ ne pas figurer dans ce fichier, au nom du respect de la vie privée, les alertes terroristes dont l'Amérique est si souvent victime leur ont vite fait souhaiter l'inverse.

Christopher nous dit : "Chaque Américain peut être aussi dangereux pour son pays qu'un étranger". Bob témoigne : "l'autre jour, mon patron m'avais particulièrement énervé. En fin d'après-midi, en quittant le siège de mon entreprise, j'ai vraiment eu l'envie d'y mettre le feu, ou d'y faire péter une bombe. J'avais commencé à élaborer un scénario auquel j'ai pensé jusqu'au dîner." Il ajoute : "En 2003, encore étudiant, j'avais été entraîné dans un ciné-club de mon université, et j'avais vu la projection de "Djomeh", un film tourné par un Afghan. J'en ai même parlé depuis sur ma page Facebook. A l'issue de ce film, je trouvais que les Afghans étaient vraiment humains. C'est dire que je ne suis pas un individu totalement sûr, vis-à-vis des problèmes de sécurité nationale. Cependant, la NSA ne fait aucune mention particulière à mon égard, comme si j'étais un type tout ce qu'il y a de plus normal."

Bob et Christopher veulent mettre en avant l'inconséquence des services de renseignement : ils sont des quidams, or ce sont bien des individus peu remarqués des services secrets (un vague signalement et puis c'est tout) qui ont commis les plus meurtriers des attentats contre les intérêts américain au cours des dernières années. "ça fait réfléchir", dit Christopher.

En conclusion, Bob déclare : "la NSA devrait mettre tous les citoyens et toutes les personnes mettant le pied en Amérique, en signalement orange, avec la mise sur pied d'une surveillance active. Il faut faire tomber la loi hypocrite et dangereuse contre la surveillance continue des citoyens. " Récemment, les deux compères ont monté une association "Transparency for Security" qui invite les citoyens américains et les visiteurs à ne jamais éteindre leur smartphone  : "Si on ne fait rien de mal, on n'a rien à cacher". Ils militent pour une loi en ce sens. Comme ils le disent : "ce devrait déjà être le comportement de chaque véritable patriote, avant même que la loi soit votée".

Bob et Christopher espèrent aussi qu'avec la création de leur association ils seront enfin pris au sérieux par la NSA.

#Etats-Unis | #NSA | #facebook

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

précédent : 05-06-2013

Ecrire à votre intention ou à votre attention : Bruxelles demande une clarification à la France

suivant : 07-06-2013

Prix Adolf Eichman de l'intolérance 2013 : Bachar El Assad ou Frigide Barjot ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales