Désinformations.com

Décentralisation : rétablissement de la gabelle, de la particule et du droit d'aînesse

correspondance de Guernesey
publié le 17-10-2002

Les projets régionaux se précisent à grandes enjambées suite à l'adoption du projet de loi de décentralisation de Jean-Pierre Raffarin. Fortes des hausses de la taxe d'habitation de près de 25%, la plupart des régions annoncent des mesures spectaculaires comme l'enseignement exclusif en breton ou en basque, le rétablissement de l'alsacien comme langue officielle ou la transmission héréditaire de la charge de président du conseil régional en Vendée.

Le bail des gabelles revient

Mais l'exemple le plus frappant, car le plus emblématique de ce grand voyage dans le temps, est celui de la région Limousin, qui, déjà lourdement endettée, a rétablit l'impôt sur le sel pour faire face à ses échéances et éviter ainsi la mise sous tutelle bancaire. Moins coûteux pour les contribuables, mais tout aussi lourd de symboles, la région Auvergne a rétablit le droit d'aînesse, "afin de préserver la transmission du patrimoine local" selon son président, Valéry Giscard d'Estaing.

Car cette réforme a un enjeu : le financement des infrastructures dont l'Etat n'assumera plus l'entretien. Bien sûr, il y a l'Europe, et déjà les regards se tournent vers Bruxelles pour obtenir les indispensables dotations de fonctionnement. Pour faire le poids face à la concurrence des autres régions européennes, certaines présidents de régions envisagent des regroupements comme par exemple Martin Malvy en Midi-Pyrénées et Jacques Blanc en Languedoc Roussillon qui formeront un grand ensemble : "le Pays d'Oc".

Dans cette course à la taille critique, il devient difficile de s'y retrouver dans le partage des responsabilité. A Bercy, les énarques du Trésor jamais en manque d'imagination, ont inventé un code pour reconnaître leur interlocuteurs qu'ils appellent désormais par leur région d'origine : Philippe de Villers devient Monsieur de Vendée, et Elisabeth Morin, l'héritère de Jean-Pierre Rafarrin, devient Madame des Charentes, tandis que François Fillon, lourdement amputé par la sécession de la Vendée, devient Monsieur d'Anjou.

Pour Norton C. Ridewell, le célèbre consultant papou expert en géopolitique européenne, "il s'agit très clairement d'un pas de plus vers le féodalisme à la française qui permettra de donner l'égalité des chances aux régions".

#décentralisation | #régions | #gabelle | #Raffarin | #Vendée | #Auvergne

 

Correspondant à Guernesey

lire tous ses billets

 

précédent : 16-10-2002

Nicolas Sarkozy veut lutter contre l'insécurité dès le plus jeune âge

suivant : 17-10-2002

Le Conseil d'Administration d'Al Qaïda approuve le projet de budget 2003 et le Business-Plan 2003-2006 présentés par Oussama Ben Laden

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales