Désinformations.com

Emmanuel Macron n'a toujours pas expliqué pourquoi il porte la barbe

du Rédacteur Suprême
publié le 08-01-2016

C'est encore un de ces tristes coups de communication irresponsable auxquels les gouvernements de François Hollande nous ont hélas trop habitués. Emmanuel Macron, ministre de guerre du libéralisme socialo-irresponsable, a donné cette semaine une interview au journal vespéral de référence dans laquelle il analyse longuement et en usant de mots savants la situation économique de la France. Or il évite la question que tout le monde se pose, la seule qui intéresse réellement les citoyens : pourquoi le plus jeune ministre de droite porte-t-il désormais la barbe ? "Une stratégie d'évitement caractéristique du décalage entre les élites et les attentes du peuple", analyse Sigmund Dubonchoix, le psychanalyste des politiques et des stars.

Emmanuel Macron, avant
CC Wikimedia

En plein état d'urgence, alors que les forces de l'ordre traquent sans relâche les terroristes, y compris armés de ceintures d'explosif factices, et que tout le corps sociétal doit lutter contre les signes, même faibles, de radicalisation, l'apparition d'une barbe inquiétante au visage d'un ministre de la République plonge ledit corps sociétal dans l'effroi et la stupeur.

"Après mame Taubira qui ne soutient pas la déchéance de la nationalité que Marine elle a dit qu'il faut qu'on fait et que j'étais d'accord", analyse Nicolas Sarkozy, président du parti dit Les Républicains, "m'sieur Macron avec une barbe c'est la preuve que Hollande il tient pas ses gens".

"En voulant peut-être paraître plus vieux que son âge, ou bien en faisant son coming-out de bobo-hipster jusque-là caché, Emmanuel Macron lance un débat complexe sur le visage glabre pour lequel la société n'est pas prête, tout en ne donnant aucune information après avoir lancé ce débat, ce qui est anxiogène", commente Sigmund Dubonchoix.

La réforme constitutionnelle pourrait apporter des précisions utiles sur le port de la barbe par les ministres en situation d'état d'urgence, voire en toutes situations. Nicolas Sarkozy, dont on se souvient qu'il avait arboré un temps une barbe de trois jours pour faire parler de lui, conditionne le vote de la réforme constitutionnelle par les parlementaires dits Les Républicains à "l'indispensable clarification de la situation de la barbe de Macron".

#Emmanuel Macron | #barbe | #Sigmund Dubonchoix

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 08-01-2016

Twitter veut faire tomber les 140 caractères : Pyongyang réagit en faisant exploser une bombe H

suivant : 11-01-2016

La mort de David Bowie sauve la France d'un jour sans commémoration

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales