Désinformations.com

L'ANPE offre des cartes de voeux aux chômeurs de plus de trois mois

du Rédacteur Suprême
publié le 08-01-2004

De nombreux chômeurs sont aujourd'hui dans l'incapacité financière d'envoyer des cartes de voeux pour la nouvelle année à leurs anciennes relations professionnelles, voire à des employeurs potentiels. Pour remédier à ce malaise sociétal, l'Agence Nationale Pour l'Emploi vient d'envoyer à chaque chômeur dix cartes de bonne année du meilleur goût.

La carte de voeux sera bleue
CC Pixabay

Cette carte est la première initiative publique prise à la suite du Livre Blanc publié récemment par le groupe de travail "Effets et Maîtrise de l'Oisiveté sur l'Insécurité Sociétale" (EMOIS), créé par les futurs co-premiers ministres Nicolas Sarkozy et François Fillon, et dont la présidence a été confié à Pascal Deshaies, du SUCE (Syndicat Unifié des Cireurs de pompes Européens).

Selon des psychologues consulté par l'EMOIS, la situation du sans emploi est "doublement pénalisante" car elle entrave le chômeur dans le développement de ses relations publiques, et elle le stigmatise en l'empêchant de répondre aux bon voeux qu'il reçoit de ses amis ou anciens collègues qui ne manquent pas, en ce mois de janvier, de l'humilier en lui envoyant les cartes luxueuses de leurs entreprises.

Nous avons interrogé un jeune chômeur bien désinformé, Didier J., qui a accepté de témoigner de l'"ingratitude" de la vie du chômeur : "ce matin encore, j'ai reçu une carte et j'ai pleuré", nous a-t-il confié la voix étranglée par un sanglot. "Comment vais-je me réinsérer dans la vie sociétale ?", s'interroge-t-il, avant, plus profond, de se poser la vraie question de ce début de siècle : "serai-je un jour un acteur tonique de ma modernité ?".

Pour le Professeur François Dubonchoix, psychiatre à l'hôpital Esquirol de Limoges, membre de l'EMOIS et thérapeute occasionnel de notre témoin, cette réaction est révélatrice de "l'urgence sociétale" que représente la situation des chômeurs en ce début d'année.

Le Président de la République a d'ores et déjà salué l'initiative de l'ANPE, évoquant une mesure "qui va dans le bon sens". Les réactions politiques ne se sont pas faites attendre  : l'UMP, qui est représentée dans l'EMOI depuis sa création, s'est immédiatement rangée derrière l'avis de l'hôte de l'Elysée, tandis que le Parti Socialiste a déclaré "approuver une initiative que l'on aurait aimé pouvoir prendre".

#ANPE | #carte de voeux | #chômeurs

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 07-01-2004

Napoléon IV sera sacré empereur à Notre-Dame de Paris le 2 décembre 2004

suivant : 11-01-2004

Entretiens annuels d'évaluation et d'objectifs : les salariés se préparent dans l'inquiétude

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales