Désinformations.com

Gilles Le Gendre : «il n'y a pas assez de cons à LREM»

du Rédacteur Suprême
publié le 18-12-2018

Le président du groupe La République en Marche à l'Assemblée n'a pas mâché ses mots pour réaliser la nécessaire autocritique de dix-huit mois de gouvernance macronienne. "Trop intelligents, trop techniques, trop subtils...", ces mots qualifiant les membres de LREM ont résonné toute la journée sur les réseaux dits sociaux et dans lémédias. Une autocritique partagée à l'Elysée où l'on reconnaît qu'il n'y a pas assez de cons dans l'entourage du plus jeune et intelligent président de la République que l'Histoire a connu. Or, cette insuffisance de cons et son corollaire, la surreprésentation de gens très intelligents au sommet de l'Etat, ne permettent pas d'établir la compréhension et donc le dialogue avec les cons d'électeurs. Le gouvernement doit-il être remanié avec moins d'intelligence et plus de cons ? Le RIC (Référendum d'Initiative des Cons) sera-t-il une réponse suffisante ?

Gilles Le Gendre fustigeant l'intelligence de LREM

crédit : Public Sénat

"Nous réfléchissons à la meilleure solution", confie sous le sceau de l'anonymat un conseiller de l'Elysée, qui reconnaît que "quand on est trop intelligent et subtil, on a du mal à comprendre les aspirations du peuple qui, de manière évidente, est statistiquement plus con que nous".

Emmanuel Macron soi-même est bien trop intelligent et subtil. Sa connaissance du peuple et des cons qu'il préside est notoirement insuffisante : "l'ENA et la commission Attali, ça n'est pas vraiment la voie royale pour comprendre les gens", analyse ce même conseiller, qui ajoute que "succéder à deux présidents corréziens et un autre qui a réussi à parler aux gens quoi qu'ayant été maire de Neuilly, bien sûr, c'est compliqué pour un homme aussi subtil que Manu".

Le remaniement n'est toutefois pas à l'ordre du jour, en tout cas pas avant le désastre électoral des européennes du printemps prochain. "On va finir les ministres intelligents jusque là", nous explique-t-on.

En revanche, à court terme, le RIC sera certainement un premier pas vers une meilleure inclusion des cons dans la gouvernance macronienne. "Les cons poseront par référendum des questions simples, que les autres cons seront capables de comprendre, et ils vont être tous contents qu'on leur ait demandé leur avis", prévoit le conseiller anonyme.

Le RIC permettra aussi de détecter des cons méritant d'être élus à l'Assemblée Nationale voire nommés au gouvernement : "ceux qui auront posé les questions les plus connes auront toute leur place dans le dispositif exécutif".

 

#Gilles Le Gendre | #La République en Marche | #connerie

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 15-12-2018

Les anti vaccins se mobilisent pour les abeilles

le billet d'après, le 18-12-2018

Héritage de Johnny Hallyday : Emmanuel Macron charge Nicolas Sarkozy d'une mission de médiation

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales